FJC-15 J.2 : les capacités des jeunes ont été renforcées dans divers domaines

La deuxième journée du Forum des Jeunes du Cameroun ouvert le 16 août 2023 par le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique s’est achevée par un retour aux sources des 30 années fondatrices du Cameroun sous la période allemande. En effet, l’exposition documentaire « Kamerunstadt 1884-1914 » conçue par doual’art et mis en œuvre dans les régions de l’Ouest et du Centre au courant de l’année scolaire 2022-2023, en partenariat avec Zenü network a été revisitée par les jeunes à travers le film documentaire réalisé à cet effet.  Une semaine après la commémoration de l’assassinat de Rudolph Duala Manga Bell le 08 août 1914 par les Allemands, l’occasion a été ainsi donnée aux participantes et participants de retourner aux origines d’un épisode de l’histoire de nos institutions ignorée par les jeunes générations. Une éducation à la mémoire fortement appréciée.

Ce regard rétrospectif qui a transporté les jeunes 100 ans en arrière était l’apothéose d’une journée riche en enseignements pratiques dispensés par trois représentantes de CAMNAFAW qui ont entretenu leur auditoire sur la santé sexuelle et reproductive, les infections sexuellement transmissibles, les grossesses précoces et non désirées, la planification familiale par les méthodes contraceptives et contragestives. Une session interactive coanimée par monsieur Djateng Flaubert, Coordonnateur de Zenü Network.

La consolidation de ces apprentissages s’est faite au travers de trois ateliers centrés sur les thèmes suivants : Jeunesse et valeurs morales pour un usage responsable des réseaux sociaux pour la lutte contre les discours de haine ; les réseaux sociaux comme outils de refondation des valeurs morales en milieu jeune ; être modèle social ou influenceur : l’impact de la digitalisation sur la morale des jeunes.

Loin des espaces d’apprentissage classique, cette deuxième journée du Fjc n’a pas été moins studieuse. Une approche pédagogique qui permet aux jeunes venus d’horizons divers et avec des backgrounds culturels et familiaux différents, de coconstruire des savoirs, savoirs être et savoirs faire reproductibles pour la vie dans un climat d’acceptation mutuelle et de tolérance. Ce faisant, le Fjc permet aux jeunes d’avoir une plus-value par le renforcement de leurs capacités d’analyse, de leur citoyenneté et de leur créativité.

Edéa le 17 août 2023

Augustin NTCHAMANDE

Cellule de communicationZenü Network

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zenü Network (2005-2025) : bientôt 20 années d’actions en faveur de la jeunesse et du développement local !

Créée en 2005 et  reconnue légalement le 27 avril 2006, l’organisation Zenü Network s’est distinguée dans le landernau associatif au Cameroun en général et dans la Région de l’Ouest en particulier par des initiatives novatrices dans les secteurs de la jeunesse, de la décentralisation, du développement local et plus récemment du suivi des projets d’investissement public.

Read More »

Gouvernance des établissements scolaires : la société civile au chevet des Apee.

Dans le cadre de notre dossier sur le transfert des compétences aux Conseils Régionaux en matière d’Enseignement Secondaire, nous avons traité dans les 2 précédents articles des nouvelles dynamiques de pouvoirs qui se mettent en place au sein des structures scolaires et du détournement du volontarisme parental au sein des Associations des parents d’élèves et d’enseignants

Read More »

APEE : un volontarisme parental contrarié et détourné qui est à restaurer.

Estimées à 4,5 milliards de FCFA dans une étude réalisée dans la région de l’Ouest en 2017 par Zenü Network, ce sont aujourd’hui près de 34 milliards 334 millions, estimés sur la base d’un taux officiel moyen de 25000 FCFA par élève pour un effectif de 1 million 373 375 élèves dans le secondaire public au niveau national, qui sont mobilisés chaque année.

Read More »

Décentralisation: quand le transfert des compétences aux Conseils Régionaux bousculent les dynamiques des pouvoirs dans les établissements secondaires (suite).

Estimées à 4,5 milliards de FCFA dans une étude réalisée dans la région de l’Ouest en 2017 par Zenü Network, ce sont aujourd’hui près de 34 milliards 334 millions, estimés sur la base d’un taux officiel moyen de 25000 FCFA par élève pour un effectif de 1 million 373 375 élèves dans le secondaire public, qui sont mobilisés chaque année

Read More »