Renforcement de la paix et de la cohésion sociale à Bafoussam 1er : la crise anglophone revisitée à l’aune de l’exposition documentaire Kamerunstadt

Une vue des visiteurs pendant l’exposition

Le projet Action pour la promotion de la cohésion sociale entre les personnes déplacées internes et les communautés d’accueil dans la Commune de Bafoussam 1er est arrivé à son terme le 28 septembre 2023 à l’occasion d’une foire socio culturelle. Onaped, point focal de Zenü Network dans les Départements de la Mifi et du Noun a été sollicitée par la GIZ pour présenter l’exposition documentaire Kamerunstadt, conçue par doual’art.

L’esplanade du stade de la chefferie Bafoussam a en effet accueilli le 28 septembre dernier une foire socio culturelle dans le cadre du projet « Promouvoir la Participation Economique et Sociale des Personnes Déplacées et des Communautés d’Accueil (PEsop) » mis en œuvre par la GIZ dans 5 communes de la région de l’Ouest Cameroun. Cette foire qui a regroupé plus de 200 participants était le point d’orgue d’une série d’activités de cohésion sociale menées par la Ligue des Droits et Libertés (LDL), partenaire de la GIZ, dans la Commune de Bafoussam 1er.

Point d’attraction

Si diverses attractions telles que le match des incollables, le concours d’expression en anglais et en français, les danses patrimoniales, l’art culinaire… ont marqué cette journée, le principal point d’attraction aura été sans nul doute l’exposition documentaire Kamerunstadt qui a drainé du beau monde. Cette exposition qui retrace le parcours historique en images et en textes des 30 années fondatrices du Cameroun sous le protectorat allemand (1884-1914), a eu le mérite de  situer historiquement les germes du conflit armé dans les régions dites anglophones du Cameroun. Madame Violet Mbuh livre son sentiment à la fin du parcours :

« J’ai été très impressionnée par ces photos qui datent de 1884. Je me suis rendue compte que le Cameroun était un territoire uni avant l’arrivée des Français et des Anglais. Malgré ce double héritage historique et les désaccords politiques, nous demeurons un seul peuple. Je suis très contente d’avoir visité cette exposition »

Par cette exposition, ONAPED et Zenü Network contribuent au renforcement de la cohésion sociale, leitmotiv au cœur de l’action de la GIZ. Une cohésion sociale mise à mal depuis 2017 par la crise sociopolitique qui secoue les deux régions voisines de l’Ouest (13.892 km² seulement pour une population estimées à plus de 2 millions d’habitants !) et qui accueille des vagues successives de Personnes Déplacées Internes (PDI). Installées sur une base temporaire au départ, ces PDI se sont durablement fixées désormais dans des communautés d’accueil de moins en moins hospitalières face à la pression démographique exercée sur les ressources et les services qui étaient déjà insuffisants pour les populations locales. 

Au-delà de cette cible occasionnelle, notre action d’éducation à la mémoire et à la citoyenneté par l’art à travers cette activité itinérante se poursuivra encore cette année scolaire dans les lycées et collèges. L’année dernière déjà elle avait touché près de 18000 visiteurs dans 9 Départements dans les régions de l’Ouest et du Centre dans le cadre du projet Citizenschool.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zenü Network (2005-2025) : bientôt 20 années d’actions en faveur de la jeunesse et du développement local !

Créée en 2005 et  reconnue légalement le 27 avril 2006, l’organisation Zenü Network s’est distinguée dans le landernau associatif au Cameroun en général et dans la Région de l’Ouest en particulier par des initiatives novatrices dans les secteurs de la jeunesse, de la décentralisation, du développement local et plus récemment du suivi des projets d’investissement public.

Read More »

Gouvernance des établissements scolaires : la société civile au chevet des Apee.

Dans le cadre de notre dossier sur le transfert des compétences aux Conseils Régionaux en matière d’Enseignement Secondaire, nous avons traité dans les 2 précédents articles des nouvelles dynamiques de pouvoirs qui se mettent en place au sein des structures scolaires et du détournement du volontarisme parental au sein des Associations des parents d’élèves et d’enseignants

Read More »

APEE : un volontarisme parental contrarié et détourné qui est à restaurer.

Estimées à 4,5 milliards de FCFA dans une étude réalisée dans la région de l’Ouest en 2017 par Zenü Network, ce sont aujourd’hui près de 34 milliards 334 millions, estimés sur la base d’un taux officiel moyen de 25000 FCFA par élève pour un effectif de 1 million 373 375 élèves dans le secondaire public au niveau national, qui sont mobilisés chaque année.

Read More »

Décentralisation: quand le transfert des compétences aux Conseils Régionaux bousculent les dynamiques des pouvoirs dans les établissements secondaires (suite).

Estimées à 4,5 milliards de FCFA dans une étude réalisée dans la région de l’Ouest en 2017 par Zenü Network, ce sont aujourd’hui près de 34 milliards 334 millions, estimés sur la base d’un taux officiel moyen de 25000 FCFA par élève pour un effectif de 1 million 373 375 élèves dans le secondaire public, qui sont mobilisés chaque année

Read More »