« Kamerunstadt 1884-1914 » : l’itinérance se poursuit au Lycée bilingue de Bafoussam rural

Du 20 novembre au 06 décembre 2023, c’est au tour de cet établissement de la Mifi d’accueillir cette exposition documentaire qui retrace les 30 années fondatrices du Cameroun sous le protectorat allemand. 

Conçue par l’association doual’art et mise en œuvre par ONAPED et Zenü Network, il s’agit d’un ensemble composé de 23 photos, 23 textes et 7 bâches (dont 4 textes imprimés, le fac-similé du traité germano-duala et sa traduction en français, un plan d’urbanisation de Duala élaboré par les Allemands et qui a constitué la pomme de discorde entre les parties signataires du traité, enfin une représentation du drapeau du Kamerun allemand). Les visiteurs pourront ainsi coller un visage aux acteurs majeurs de cette période : Mpondo Dika Akwa dit King Akwa, Rudolf Duala Manga Bell, Ngosso Din, le secrétaire particulier de Rudolf Duala Manga Bell, Engome Dayas qui fut l’épouse de Rudolf Duala Manga Bell, Mebenga Mebono dit Martin Paul Samba, Adolph Woerman, Gustave Natchigal, etc. 

L’intérêt de cette exposition réside dans le fait qu’elle situe historiquement la partition du Cameroun par le condominium franco-britannique après la première guerre mondiale, partition qui explique en grande partie la crise qui secoue les régions du Sud Ouest et du Nord Ouest aujourd’hui. 

L’objectif est donc de contribuer à renforcer la cohésion sociale en général, et l’Approche Pédagogique par les Compétences (APC)  en mettant à la disposition des enseignants et des élèves, des documents historiques de sources authentiques qui leurs permettent de mieux s’approprier l’histoire du Cameroun et de ses institutions. Dans le cadre des programmes scolaires, il est question de permettre aux élèves et aux enseignants de mieux maîtriser ce pan important de l’histoire de la naissance du Cameroun et de ses institutions en renforçant l’acquisition des compétences par les candidats aux examens officiels dans l’optique de la préparation de leurs examens certificatifs ; enfin il s’agit de populariser l’histoire de la naissance du Cameroun contemporain.  

Cette escale au Lycée bilingue de Bafoussam rural, inaugurée ce jour par monsieur Kingue, proviseur de cet établissement qu’accompagnaient ses plus proches collaborateurs, sera clôturée le 06 décembre 2023 par une grande conférence  animée par les enseignants du département d’histoire-géographie. L’exposition est placée sous la coordination technique du Club d’Education Civique et d’Intégration Nationale (CECIN-Aflateen). 

Augustin NTCHAMANDE

Entrepreneur social

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Zenü Network (2005-2025) : bientôt 20 années d’actions en faveur de la jeunesse et du développement local !

Créée en 2005 et  reconnue légalement le 27 avril 2006, l’organisation Zenü Network s’est distinguée dans le landernau associatif au Cameroun en général et dans la Région de l’Ouest en particulier par des initiatives novatrices dans les secteurs de la jeunesse, de la décentralisation, du développement local et plus récemment du suivi des projets d’investissement public.

Read More »

Gouvernance des établissements scolaires : la société civile au chevet des Apee.

Dans le cadre de notre dossier sur le transfert des compétences aux Conseils Régionaux en matière d’Enseignement Secondaire, nous avons traité dans les 2 précédents articles des nouvelles dynamiques de pouvoirs qui se mettent en place au sein des structures scolaires et du détournement du volontarisme parental au sein des Associations des parents d’élèves et d’enseignants

Read More »

APEE : un volontarisme parental contrarié et détourné qui est à restaurer.

Estimées à 4,5 milliards de FCFA dans une étude réalisée dans la région de l’Ouest en 2017 par Zenü Network, ce sont aujourd’hui près de 34 milliards 334 millions, estimés sur la base d’un taux officiel moyen de 25000 FCFA par élève pour un effectif de 1 million 373 375 élèves dans le secondaire public au niveau national, qui sont mobilisés chaque année.

Read More »

Décentralisation: quand le transfert des compétences aux Conseils Régionaux bousculent les dynamiques des pouvoirs dans les établissements secondaires (suite).

Estimées à 4,5 milliards de FCFA dans une étude réalisée dans la région de l’Ouest en 2017 par Zenü Network, ce sont aujourd’hui près de 34 milliards 334 millions, estimés sur la base d’un taux officiel moyen de 25000 FCFA par élève pour un effectif de 1 million 373 375 élèves dans le secondaire public, qui sont mobilisés chaque année

Read More »