Soirée autour du feu à Nkongsamba – Région du Littoral Cameroun – FJC 2021

La soirée autour du feu, organisée à l’esplanade de la mairie d’arrondissement de Nkongsamba 1er, a connu la participation de 4 chefs du Canton Baneka. Ils étaient conduits par sa Majesté Epanda Henri, chef supérieur. Ces derniers ont entretenu les jeunes sur l’origine du peuple Mbô, les attraits naturels de Manengouba, tant au niveau de la montagne que du cours d’eau, l’installation et les actions de développement des Européens dans le département Moungo en général et dans la ville de Nkongsamba en particulier. «Toutes les grandes bâtisses ainsi que l’aménagement de la ville de Nkongsamba de l’époque sont les œuvres des européens, notamment des Allemands, Français et Grecs. Les Allemands par exemple ont été contraints de quitter la ville au lendemain de leur défaite lors de la deuxième guerre mondiale. C’est après leur départ que leurs maisons et plantations ont été occupées par les nationaux. L’État a aussi procédé à une redistribution de certains de leurs biens », a expliqué sa Majesté Epanda, propos enrichis par ses pairs.

Les us et coutumes du peuple Baneka (danses traditionnelles, rites et initiations, intronisation des chefs, dot…), les habitudes alimentaires et le caractère hospitalier du peuple du Moungo n’étaient pas du reste des échanges. «Le vivre ensemble qui est prôné actuellement au Cameroun est pratiqué à Nkongsamba depuis les années 1921. Certains ont même souvent pensé que le fait d’accueillir les autres ici et de les installer est une faiblesse, que non. C’est le sens de l’hospitalité qui nous a toujours habité», serine le chef supérieur. Et le président de l’association des chefs traditionnels du Canton Baneka, sa Majesté Komba d’inviter les jeunes à ne plus se laisser entraîner dans les batailles qui ne sont pas les leurs, notamment les enjeux politiques qui interfèrent dans leur éducation et impacte le vivre ensemble.

Interpellés par les jeunes sur leurs actions en faveur du développement, les chefs ont fait savoir que les élites de Nkongsamba ont plus que jamais besoin de se souder les coudes si elles veulent aller loin. « Il faut se tenir la main pour aller loin pour que le train de la décentralisation ne laisse pas le Moungo au départ de la gare», a insisté sa Majesté Epanda Henri. Il n’a pas manqué de sensibiliser les jeunes sur le respect des mesures barrières afin de vaincre le Covid-19, parce qu’à leur âge, ils ne comptent plus que sur la jeunesse pour prendre la relève.

Il a par ailleurs, au nom se ses pairs, exprimé le vœu de voir le Forum des Jeunes du Cameroun revenir dans le Moungo pour plus d’apprentissages et de découvertes par les jeunes. Ces derniers se sont dits très satisfaits d’avoir beaucoup appris du département du Moungo au bout de 2 heures d’échanges, agrémentée, arrosées en maïs et prunes rôtis ou bouillis.

Blaise Nzupiap 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2021 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?