Ouest : Le futur des CMPJ au scanner

Il était question, au bout de deux jours de travaux, d’impulser une nouvelle dynamique à ces structures déconcentrées du Ministère de la Jeunesse et de l’Éducation Civique. Les responsables de 18 Centres multifonctionnels de promotion des jeunes (CMPJ), les représentants des Communes d’arrondissement de Bafoussam 2e et Bafoussam 3e, des responsables des radios communautaires, 10 associations des jeunes, des responsables de la Délégation régionale de la Jeunesse et de l’Éducation Civique ainsi que l’association Zenü Network et ses partenaires associatifs, 4 au total, se sont réunis les 7 et 8 octobre 2020 à Bafoussam, afin de réfléchir, de façon approfondie, sur le fonctionnement des CMPJ ainsi que leur place dans l’animation des activités socio-culturelles des jeunes. Le but de cette atelier était de penser le futur des CMPJ, dans un contexte de décentralisation, et de produire une relation d’adaptation entre l’organisation et son environnement incertain, en changement, en donnant plus de contrôle sur les buts et directives à suivre de l’organisation, à ceux qui affectent vraiment le changement, les employés et autres parties prenantes.

A l’ouverture des travaux, le Coordonnateur de Zenü Network, Flaubert Djateng, et le Délégué Régional de la Jeunesse et de l’Éducation Civique, Samuel Ebenezer Apouwo Ndea, ont planté le décor à travers deux exposés dans lesquels ils ont tour à présenté le contexte dans lequel un protocole de collaboration a été signé entre les deux structures, non sans présenter les points forts et les points faibles des Cmpj, ainsi que quelques défis à relever au cours des prochaines années. Dans les différents travaux en ateliers, les participants ont procédé à un diagnostic sans complaisance du fonctionnement des CMPJ, sur la base des faits vécus ainsi que des récits. Du plan d’action élaboré par les participants pour avoir un CMPJ de rêve au terme de 02 jours d’échanges, un accent a été mis sur des initiatives maturées et réalistes, l’amélioration des partenariats en vue de diversifier les activités et les sources de revenus, la formation et l’insertion des jeunes, la fonctionnalité des Conseils de direction, la communication autour des activités desdits centres, le renforcement du personnel tant en qualité qu’en quantité. Dans l’ensemble, les solutions envisagées par les participants, pour rendre les Cmpj fonctionnels et attrayants, sont endogènes.Le Délégué régional du Minjec, tout en remerciant les différents partenaires impliqués dans la mise en œuvre de cet atelier, a exhorté les chefs Cmpj à être les vrais acteurs de développement de leurs différents centres. Ils devront toutefois s’engager à braver les difficultés et à épouser dans leur fonctionnement au quotidien l’orientation des organisations de la société civile qui repose sur les menaces, les faiblesses et les opportunités. Sur le terrain, les responsables des Cmpj bénéficieront de l’accompagnement des organisations de la société civile, par ailleurs points focaux du projet Citizen School mis en œuvre par Zenü Network.

La rédaction

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2020 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?