Mot de bienvenue du Coordonnateur de Zenü Network

C’est avec un plaisir renouvelé que je prends la parole devant vous ce jour pour vous souhaiter la bienvenue au 4e Festival des Jeunes du Cameroun à Foumban. Après Bangangté à peu près à la même période l’année dernière, nous voici dans la cité des arts, Foumban la belle, par la volonté des jeunes du Projet Jeunesse, Culture et Citoyenneté (PJCC) et surtout les jeunes du PJCC du Noun. Je pense qu’il n’est pas tôt de les féliciter pour tenu leur pari et d’avoir relevé le défi d’organiser ce Festival des Jeunes du Cameroun !

Je voudrais ensuite remercier M. le Préfet du Noun et toutes les autorités ici présentes pour les conseils lors de la préparation de cet événement et d’avoir accepté de présider cette cérémonie de lancement du FJC.


Flaubert Djateng pendant son mot de bienvenue


Monsieur le Préfet du département du Noun
Monsieur le Représentant de son Excellence le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique
Monsieur le Représentant du Gouverneur de l’Ouest
Monsieur le Maire,
Sa Majesté le Sultan Ibrahim Mbombo Njoya
Monsieur le Responsable du programme CHOC / PNUD
Monsieur le Responsable de la CONAC
Monsieur le Délégué Régional de la Jeunesse et de l’Education Civique de l’Ouest
Monsieur le Délégué Régional des Enseignements Secondaires de l’Ouest
Monsieur le Délégué Régional des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat
Mesdames et Messieurs les Délégués Départementaux des services déconcentrés de l’Etat
Monsieur le Président du Zenü Network
Cher Collègues, Responsables et acteurs de la société civile
Chers jeunes venus des huit départements de la région de l’Ouest et du Cameroun

Mesdames, Messieurs

C’est avec un plaisir renouvelé que je prends la parole devant vous ce jour pour vous souhaiter la bienvenue au 4e Festival des Jeunes du Cameroun à Foumban. Après Bangangté à peu près à la même période l’année dernière, nous voici dans la cité des arts, Foumban la belle, par la volonté des jeunes du Projet Jeunesse, Culture et Citoyenneté (PJCC) et surtout les jeunes du PJCC du Noun. Je pense qu’il n’est pas tôt de les féliciter pour tenu leur pari et d’avoir relevé le défi d’organiser ce Festival des Jeunes du Cameroun !

Je voudrais ensuite remercier M. le Préfet du Noun et toutes les autorités ici présentes pour les conseils lors de la préparation de cet événement et d’avoir accepté de présider cette cérémonie de lancement du FJC. Je voudrais tout particulièrement exprimer la gratitude des membres du Réseau Zenü au Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique qui depuis la troisième édition accepte le patronage du Festival des Jeunes du Cameroun. C’est un bel exemple de collaboration que les organisations de la société civile ont toujours souhaité avec les pouvoirs publics, d’autant qu’avec le contexte de décentralisation, l’Etat exprime la volonté d’encourager la participation des autres acteurs dans la recherche des solutions.

Mesdames et messieurs,

Le Festival des Jeunes du Cameroun (FJC) est une activité phare du Projet jeunesse, Culture et Citoyenneté que Zenü Network conduit depuis bientôt 4 ans. C’est un moment de rencontre et de partage entre les jeunes venus des 8 départements de la région de l’Ouest, mais aussi d’ailleurs. Nous voulons que ce moment de communion et de dialogue soit une occasion de réflexion, d’apprentissage et d’échange entre les jeunes et les décideurs, ceux-là qui sont à des positions où ils peuvent trouver des réponses aux préoccupations des jeunes. On ne prétend pas en quelques jours changer comme par enchantement la condition des jeunes qui participent, mais l’ambition est de poser les jalons d’une citoyenneté éclairée et responsable.

Chaque édition du Festival porte sur un thème choisi par les jeunes eux-mêmes en rapport avec leurs préoccupations. En 2009, la première édition du festival a eu lieu à Bafoussam sur le thème : « La Jeunesse, un espoir pour nos sociétés ». La deuxième édition du Festival en 2010 toujours à Bafoussam, la avait pour thème : « Cinquantenaire de l’indépendance du Cameroun : Messages des jeunes aux décideurs ». En 2011, à la requête des jeunes pour une organisation rotative dans les différents départements de la région de l’Ouest, la troisième édition a été délocalisée pour la première fois à Bangangté. C’était aussi la première fois que le FJC était placé sous le haut patronage du Ministère de la Jeunesse et avait pour thème « Jeunesse et emploi ». Aujourd’hui nous sommes à la quatrième édition du festival et le thème est « Jeunesse et corruption ».

Ce thème est la suite logique du festival de Bangangté. Le forum de 2011 a analysé les facteurs qui facilitent ou entravent l’accès des jeunes à l’emploi. Selon les chiffres du Fonds National de l’Emploi, le taux du sous-emploi des jeunes de la région de l’Ouest se situe autour de 80,8% à l’Ouest. 93,1% d’entre eux exercent dans le secteur informel. Nous avons dénombré une douzaine de projets et programmes mis en place par les pouvoirs publics pour apporter des solutions à la lancinante question de l’emploi des jeunes. Or, selon nos estimations, huit jeunes sur dix ignorent l’existence des ces programmes et projets. A cause de multiples pesanteurs et blocages, les jeunes ne savent pas à qui s’adresser ni comment s’y prendre pour tirer avantage de ces opportunités.

Mais parmi les obstacles majeurs qui obstruent les horizons des jeunes et plombent les efforts des pouvoirs publics, il y a la corruption que d’aucuns considèrent comme un fléau national. Le phénomène connait une telle ampleur et les dégâts sont si graves que s’attaquer à la corruption devient comme un impératif citoyen. Cet impératif prend un relief particulier pour tous ceux qui travaillent avec les jeunes. La présente édition du FJC qui a pour thème « Jeunesse et corruption » s’organise dans un contexte où la lutte contre la corruption est à la fois une préoccupation nationale et un engagement citoyen. Zenü Network, en partenariat avec la Délégation Régionale des Enseignements Secondaires de l’Ouest, a déjà engagé des actions pilotes contre ce fléau en milieu scolaire. Ces actions feront l’objet de partage dans les prochains jours, notamment au cours du Forum qui aura lieu demain. Permettez que je remercie ici le Délégué Régional des Enseignements Secondaires de l’Ouest qui a très vite compris l’enjeu de ce combat et nous a offert l’opportunité de le mener avec ses services.

Un mot sur l’Affiche de cette année, sur un fond noir qui représente le désespoir, la corruption, on voit émerger le drapeau de notre beau pays, le drapeau du Cameroun, symbolisant que nous pouvons lutter contre cette gangrène et faire du Cameroun un pays qui offre une opportunité à sa jeunesse vaillante. Le drapeau est entouré des symbole de toutes les activités du festival, alliant la réflexion à l’amusement, aux jeu et à la compétition.

Mesdames et messieurs

Avant ce lancement officiel, les activités du Festival ont commencé depuis dans les départements de la région de l’Ouest. Permettez-moi de présenter et de saluer les points focaux du Projet Jeunesse, Culture et Citoyenneté et les jeunes qui les accompagnent.
En provenance de la Ménoua, les jeunes sont soutenus par le GADD
Des Bamboutos, nous avons les jeunes et KFA
Du Haut Nkam, la délégation des jeunes est accompagné par le CEPAD
Des Hauts plateaux, la jeunesse reçoit l’accompagnement du CADEP
Du Koung Khi, les jeunes ont reçu l’appui de DECAM
De la Mifi, c’est la CHART qui est l’accompagnateur des jeunes
Du NDE qui a passé le flambeau au Noun, c’est APADER qui soutient la jeunesse de l’espace Medumba
Et ceux qui nous accueillent, la puissante délégation des jeunes du Noun, appuyée par AJP CEDES
Je précise que chaque point focal conduit son programme au niveau de son département et qu’au niveau de la ville d’accueil, nous ne menons que des activités communes. A la fin des cérémonies du Festival, 10 000 jeunes de la région de l’Ouest seront touchés.
Pour donner quelques points du programme des activités à Foumban je voudrai indiquer qu’après cette cérémonie de lancement, une conférence de presse aura lieu dans les locaux de la préfecture, suivi de la visite des stands du village du festival à l’esplanade de la mairie. Pendant ce temps, le décor va se planter pour les activités sportives au Lycée bilingue Sultan Ibrahim Njoya. Une grande soirée autour du feu a eu lieu hier soir dans la grande cour royale du Sultanat Bamoun. Selon nos informations, ce fut un moment grandiose d’échanges entre les jeunes et la royauté, un moment d’apprentissage de la culture locale.

Ne dit-on pas qu’un peuple sans culture est un peuple sans âme !
Demain matin, le Forum sur le thème du Festival se tiendra au lycée bilingue Sultan Ibrahim Njoya. C’est au cour de ce forum que sera analysé le thème du festival. Des personnes ressources vont introduire et accompagner les jeunes dans la recherche des voies et moyens pour vaincre ce fléau et réduire ses effets sur la jeunesse. C’est également dans les infrastructures sportives du lycée que se déroulement les finales sportives le vendredi 20 juillet, avant la soirée de l’excellence. J’annonce déjà que ce sera une grande soirée avec remise des prix qui se tiendra au complexe hôtelier Mantoum, verra la participation du célèbre humoriste Kouokam Narcisse et des artistes que l’on connaît très bien ici à Foumban à l’instar de DJ Pet et du Groupe Mina Rasta.

Nous allons primer les jeunes sur plusieurs niveaux, 3 prix de football, 6 prix d’athlétisme féminin, 400 m et 200 m, 3 prix de poésie, 3 prix de danse, 3 prix de percussion, 3 prix de dessin, 1 prix pour la meilleure caravane, 1 prix pour le meilleur stand.
Je termine en remerciant tous ceux qui ont travaillé d’arrache pied pour que le rendez-vous de Foumban 2012 soit honoré, et eux qui nous ont soutenu, soit en nous offrant leurs infrastructures, soit par leurs présences et leurs compétences. Avec tout ceci, je n’ai aucun doute que ce sera un succès comme les autres fois.
Je nous souhaite un bon séjour dans cette magnifique ville de Foumban.

Vive la Jeunesse Camerounaise.
Je vous remercie

Flaubert DJATENG
Coordonnateur Zenü Network
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2021 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?