Fabien Eboussi Boulaga explique aux jeunes la nécessité de leur participation

DSC_0454-4.jpg

Démystifier le politique aux yeux des jeunes et les mobiliser à une plus grande participation politique. Voilà l’exercice auquel s’est plié Fabien Eboussi Boulaga le 11 janvier dernier à Bafoussam, à l’invitation de Zenü Network et de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung.

Plus de 200 jeunes, venus des huit départements de la région de l’Ouest, des Points focaux du Projet jeunesse, culture et citoyenneté (Pjcc), ont pendant plus de trois heures d’horloge prêté une oreille attentive au philosophe camerounais, Fabien Eboussi Boulaga, venu leur parler du bien fondé de leur participation au processus démocratique au Cameroun, les élections en l’occurrence. Cette conférence s’est déroulée dans les jardins de Zenü Network, sis au boulevard Evêché à Bafoussam. Quand on se fonde sur les diverses études et autres portraits dressés des jeunes pendant ces deux dernières décennies, tout laisse croire que le jeune camerounais est un extraverti, très admiratif de l’extérieur. Il est d’une indifférence totale au jeu politique, absolument convaincu que le pays est totalement pourri. Plus grave encore, les études menées ont pour la plupart démontré que les quelques expériences d’implication des jeunes dans le jeu politique sont très souvent le résultat de la manipulation des aînés qui se servent de ces jeunes pour faire illusion et bien asseoir les bases de la conservation de leurs positions de pouvoir.

Tous ces relents de confiscation du pouvoir politique concourent à désabuser les jeunes qui, par la même occasion, sont persuadés que le bonheur se trouve à l’extérieur des frontières nationales. C’est aussi la raison pour laquelle ils se lancent souvent dans des aventures qui s’achèvent par des morts dans les déserts et dans les mers. Ce triste spectacle des morts gratuites et expliquées par le manque de foi des jeunes en notre pays, parce que déçus par les vieux, n’a jamais laissé indifférent le Zenü Network. Très sensible à la situation des jeunes et soucieux de les doter d’outils pour prendre en charge leur avenir, Zenü Network, depuis 2008, travaille avec les jeunes sur des programmes de citoyenneté dans l’optique de réveiller en eux le sentiment patriotique, l’idée que le meilleur est ici au pays et passe par leur participation au jeu politique.

DSC_0465-2.jpg

Avec la publication récente d’un ouvrage par Fabien Eboussi Boulaga, portant sur la jeunesse et le processus démocratique, le prétexte était donc tout trouvé par les responsables de Zenü Network pour inviter l’inviter à venir entretenir les jeunes de la région de l’Ouest sur le processus démocratique et la démystification du politique. Ce philosophe camerounais bien connu dans les milieux scolaires et universitaires, réputé pour son intégrité et son engagement auprès des organisations non gouvernementales, dans leur combat de transformation sociale au Cameroun, a récemment coordonné la publication d’un ouvrage intitulé « Les jeunes et la politique au Cameroun quelles perceptions pour quelle participation ? » Il s’agit en fait des résultats d’une étude menée en 2011 sur l’ensemble du territoire national et portant sur la perception que les jeunes ont de la politique.

En organisant donc cette conférence publique à Bafoussam, Zenü Network a voulu que les échanges entre le philosophe Fabien Eboussi Boulaga et les jeunes de la région de l’Ouest, concourent à démystifier dans leurs esprits le politique. Ainsi, en lieu et place d’un cours magistral qui aurait pu, de par son abstraction, réconforter les jeunes dans leur incompréhension de la politique, ou contribué davantage à mystifier le politique, Fabien Eboussi Boulaga a choisi la solution d’une simple présentation de son ouvrage avec des incursions dans la réalité quotidienne vécue par les jeunes. Ce procédé s’est avéré fructueux ; étant donné qu’il a libéré la parole aux jeunes qui n’ont pas tari de questions jusque sur son itinéraire personnel. Et des différentes interventions des jeunes, il est ressorti l’idée que les vieux ne veulent pas leur céder la place, que la politique est dangereuse, que le tribalisme et la corruption ont gangréné la sphère sociale et politique camerounaise et ne leur laisse aucun espoir. Face à toutes ces récriminations, Fabien Eboussi Boulaga s’est évertué à redonner de l’espoir à tous ces jeunes et à les mettre en face de leurs responsabilités.

DSC_0507.jpg

Il a alors expliqué aux jeunes les enjeux de leur participation politique, la nécessité pour eux de participer, malgré les différents préjugés enfouis dans leurs esprits par les vieux, pour les tenir à dessein loin du jeu politique. Il a donc fait comprendre aux jeunes que « si la politique est dangereuse pour ceux qui la font, elle est encore plus dangereuse pour ceux qui ne la font pas ». Au terme de cette conférence débat qui a drainé un auditoire nombreux de jeunes, d’enseignants de philosophie, de responsables pédagogiques de la délégation régionale des Enseignements Secondaires de l’Ouest, tous les participants ont exprimé leur joie et leur satisfaction à écouter ce vieil homme à l’intelligence toujours fascinante et qui a consacré toute sa vie à la cause de la jeunesse. Pour les jeunes scolaires en particulier, cette invitation de Fabien Eboussi Boulaga à Zenü Network a été pour eux une très heureuse occasion de voir de près, d’échanger, de faire des photos et de serrer la main à cet illustre philosophe qu’ils ne connaissaient pour la plupart que par les ouvrages et les leçons de leurs enseignants de philosophie.

Dexter Nana
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2021 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?