Des organisations de la société civile à l’école du plaidoyer

L’un des objectifs de cet atelier, organisé dans le cadre des activités du devis programme n° 2 du Programme d’appui à la société civile, PASC, est de renforcer leurs capacités d’influence sur les politiques publiques et de participation à la promotion de la gouvernance.

Une attitude des participants

Réunies depuis ce jour, 08 avril 2015, dans la salle Myriam Makeba de Zenü Network, 30 organisations de la société civile de l’Ouest (OSC) sont à l’école de formation sur «Le mécanisme du contrôle citoyen et le plaidoyer». Pendant 03 jours, les représentants de ces OSC de 1er et 2e niveau seront renforcés sur les capacités d’influence des leaders de la Région de l’Ouest sur les politiques publiques et de participation à la promotion de la gouvernance.

Cérémonie d'ouverture des travaux

Cette formation a lieu à un moment où le Cameroun est engagé, depuis 5 ans, dans le processus de décentralisation qui consiste à un transfert des compétences et des ressources aux Collectivités territoriales décentralisées, CTD, les communes en l’occurrence. A cet effet, il est question pour les organisations de la société civile, qui accompagnent au quotidien les pouvoirs publics dans leur mission régalienne, de mieux défendre les intérêts des populations pour plus de qualité dans la réalisation des projets de développement à la base.

Le facilitateur pendant les travaux

A l’ouverture de l’atelier, le coordonnateur de Zenü Network, Flaubert Djateng, a exhorté les OSC de la région à se lancer dans la nouvelle dynamique qui est en cours et de «prendre une part active dans les compétences qui sont en train d’être transférées aux communes et qui seront gérées par les maires. La société civile doit veiller à ce que les villes dans lesquelles elles se trouvent ne soient pas des «villes poubelles» .

Il a par ailleurs ajouté que du moment où les relations entre les communes et les services déconcentrés de l’État ne sont pas encore claires, si les OSC ne jouent pas leur rôle d’éveil, de sensibilisation et de mobilisation citoyenne, «on risque de se retrouver dans un désordre pas possible, parce qu’on ne sait pas qui gère quoi et comment. En choisissant les hommes d’affaires par exemple pour gérer les communes, on risque ne pas avoir les résultats escomptés. L’une des méthodes pour bousculer les maires sur le terrain des projets de développement c’est le plaidoyer » .

 Une vue de la salle des travaux

Au sortir ce cet atelier, les participants seront outillés sur : la détermination et la différenciation entre les caractéristiques du plaidoyer et celles du lobbying ; l’objectif principal du plaidoyer; comment faire la cartographie exhaustive des publics cibles, des détenteurs d’enjeux et de leur processus décisionnel ; la construction d’un argumentaire pertinent, opérationnel et spécifié ; la construction des stratégies d’alliance; le choix des supports et des vecteurs d’images appropriés ; l’animation d’une stratégie ou d’une campagne de plaidoyer et la mesure de la performance d’une stratégie de plaidoyer en relation avec les pratiques de la gouvernance.

Blaise Nzupiap
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2021 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?