Club de la presse : Léopold NGUELO, Coordonnateur Général du Club Media-Ouest :

« Le Club Media-Ouest par ma voix s’engage à accompagner Zenü Network et rendre encore plus visibles ses actions, du moment où il nous a bien outillé à la base »

Quel jugement le coordonnateur du CMO que vous êtes peut-il porter sur la prestation du coordonateur de Zenü Network au cours de ce club de la presse organisé par vos soins ?

Flaubert Djateng dans sa propos liminaire comme dans les échanges qui s’en sont suivis, nous a permis d’avoir suffisamment de la matière. Le club de la presse que nous organisons,  est une activité qui permet aux acteurs qui occupent l’espace public de se prononcer sur des sujets d’actualité, sur des projets qu’ils portent et de les porter à l’attention de l’opinion nationale. De notre point de vue, monsieur Djateng a été  suffisamment éloquent, mais alors  pertinent dans l’exposé qu’il nous a livré pendant ce club de la presse.  Les journalistes qui ont pris à cette activité repartent satisfaits et pour ma part  je pense qu’il  fallait un homme de son acabit pour apporter les éléments que nous avons eus, au moment où les violences  et la consommation des drogues en milieu scolaire connaissent une montée  fulgurante. Il nous a apporté des pistes de solutions et ces éléments vont nous permettre de jouer notre rôle d’acteurs de la transformation sociale. Je pense que les autres acteurs de la société pourront  saisir la perche pour que chacun à son niveau,  bouge et joue son   rôle afin que le phénomène recule.

Parlons des outils inventés par Zenü Network pour cultiver la citoyenneté en milieu scolaire et qui viennent de vous être présentés. Les trouvez-vous pertinents,  suffisants pour lutter contre les violences et la consommation des drogues en milieu scolaire ?

Ils  ne sont peut-être pas suffisants, il n’a pas la science infuse. Mais je pense aujourd’hui que monsieur Djateng Flaubert et toute son équipe de Zenü Network viennent de faire l’autopsie de la situation  et ils ont apporté  des mesures capables de faire reculer le fléau au moins de  moitié, j’en suis convaincu. Nous avons connus pendant de nombreuses années le phénomène des boîtes à suggestion au sein des établissements scolaires et qui n’ont jamais porté les fruits escomptés. Mais aujourd’hui avec les Boîtes à Dénonciation de Zenü Network, on se  rend compte que les choses bougent un tout petit peu. Il suffit juste que monsieur Djateng Flaubert et Zenü Network soient accompagnés.  J’ai envie de dire qu’aujourd’hui, il est le pionnier au Cameroun à prendre ce problème à bras le corps et le plaidoyer qu’il mène depuis une quinzaine d’années, ne peut qu’apporter satisfaction à la communauté nationale camerounaise. Zenü Network est pertinent dans ses propositions et je pense pour ma part que nous devons beaucoup des outils qu’il met à notre disposition pour lutter contre les fléaux que nous venons tantôt de décrier.

A propos d’accompagnement, comment le CMO entend-il s’organiser pour soutenir Zenü Network, et   rendre encore plus visible son  travail  en faveur de la lutte contre l’incivisme  au sein de la jeunesse camerounaise ?

Ce club de la presse, vous l’avez dit visait entre autre à rendre visibles les activités de Zenü Network et tout particulièrement son Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture(PACAC) qui aujourd’hui est une réponse à la problématique des violences et  de la consommation des drogues en milieu scolaire, surtout en ce moment où le sujet est plus que d’actualité. Et comme vous pouvez le constater, les administrations semblent dépassées par ce phénomène. Alors, nous nous sommes dits, cet acteur de la société civile qui a pris le sujet à bras le corps depuis de nombreuses années nous intéresse. Nous  qui sommes porteurs d’opinions, pourquoi ne pas aller vers lui, prendre de l’expertise qu’il a, et continuer à jouer le rôle qui est le notre ? Nous  n’allons pas nous arrêter à la simple diffusion des comptes rendus de ce club de la presse. Les out put que avons recueillis, vont être  relayés et  diffusés intégralement sur la plupart des radios de la région de l’Ouest. Nous allons également nous tourner vers d’autres acteurs et à partir des observations qu’il a faites,  les questionner pour vérifier qu’ils sont dans leur rôle, qu’ils ont compris leur rôle. Du moment où nous avons été bien outillés par Zenü Network à la base, nous allons proprement accompagner ce processus. Au finish, je pense que le CMO et tous ses membres joueront un rôle central dans la régulation de la situation. Donc pour nous, Zenü Network a apporté un début de solution à ce fléau qui gangrène les établissements scolaires et nous devons relayer cette information afin de permettre aux décideurs de prendre la bonne décision et éradiquer complètement ce phénomène dans nos établissements scolaires.

Entretien, Dexter NANA

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2021 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?