Bourses tunisiennes : La Cuvée 2018 présentée à la presse

 L’Ambassadeur de Tunisie au Cameroun  a solennellement  remis  leurs visas d’entrée dans son pays, au cours d’une cérémonie officielle.

Ils sont douze jeunes camerounaises et camerounais à avoir eu la fortune et le mérite d’être reçus à l’offre de bourses d’études dans les universités tunisiennes pour le compte de l’année universitaire 2018-2019.  Ces différentes offres de bourses portent sur les domaines variés, allant du cycle préparatoire scientifique à la licence appliquée en génie civil, en passant par la licence fondamentale en mathématiques,  la licence appliquée en génie civil,  la licence appliquée en génie électrique, la licence fondamentale en informatique de gestion, la licence appliquée en prothèse dentaire etc.

Tous ces jeunes gens ont reçu des mains de son excellence Jalel SNOUSSI, l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Tunisie au Cameroun, leurs visas d’entrée en terre tunisienne en présence de leurs parents et de quelques responsables du Ministère de l’Enseignement Supérieur du Cameroun dont madame le Directeur de l’assistance et des œuvres universitaires qui à la suite de son excellence Jalel SNOUSSI, a remis les billets d’avion de chacun de ces  jeunes admis à aller poursuivre ses études en Tunisie. C’était au cours d’une cérémonie sobre et pleine de convivialité organisée dans le salon d’honneur de la résidence de l’Ambassadeur de la République de Tunisie au Cameroun, le mercredi 31 Octobre 2018 à Yaoundé.

Comme l’a expliqué son excellence l’Ambassadeur de la République de Tunisie au Cameroun, cette rencontre qu’il organise traditionnellement tous les ans avant le départ des jeunes camerounais pour son pays, se donne pour objectif de les mettre en confiance en leur prodiguant quelques règles de conduite à observer pour éviter toute forme de désagrément surtout dans les aéroports, eux qui, pour la plupart, embarquent à bord d’un  vol en direction de l’ étranger pour la première fois.  C’est toujours pour les mêmes raisons que les parents de ces jeunes ont été conviés à cette rencontre. Et on doit dire que le sens de la convivialité de son excellence Jalel SNOUSSI, sa disponibilité à répondre à toutes les questions des jeunes comme celles des parents et des journalistes conviés également à cette rencontre, ont calmé toutes les inquiétudes des parents qui certes contents et flattés de savoir que leurs enfants ont été retenus à cette offre de bourse, ne cachent pas non plus leurs doutes et leurs incertitudes quant au sort qui pourrait être réservé à leurs enfants.

Les inquiétudes  des parents et des jeunes étudiants calmées, ces derniers ont également été mis devant leurs responsabilités. Son Excellence l’Ambassadeur de la République de Tunisie au Cameroun et les responsables du Minesup présents, ont rappelé à tous ces jeunes qu’ils sont désormais des dignes représentants, que dis-je, des ambassadeurs de la nation camerounaise en terre tunisienne. Ils se doivent partout où ils se trouveront, de se comporter avec la plus grande dignité. Ils doivent être des modèles d’intégrité et d’abnégation au travail, afin de rappeler à tous qu’ils sont de véritables lions indomptables assoiffés de victoires. C’est donc pour qu’ils ne perdent pas de vue la confiance que la nation camerounaise place en eux, que le drapeau  de la république camerounaise leur a été solennellement remis.

Ceci dit, cette rencontre a également permis à l’Ambassadeur de la République de Tunisie au Cameroun, d’attirer l’attention des responsables du Minesup, à savoir aider les jeunes camerounais à profiter de toutes les opportunités d’offres de bourses qui leurs sont offertes. Cette année comme l’an dernier déjà, le nombre de postulants a été très inférieur aux disponibilités offertes  par la République de Tunisie. Un peu plus d’une dizaine de bourses n’ont pas été attribuées faute de postulant.   Cet état de chose, a précisé l’Ambassadeur de la République de Tunisie au Cameroun, ne l’encourage pas à demander à son pays de revoir à la hausse le nombre des bourses d’études à accorder par an à l’Etat camerounais. D’où donc la nécessité pour les responsables du Ministère de l’Enseignement Supérieur du Cameroun, à faire suffisamment de publicité au tour de ces offres de bourses et intéresser le maximum de jeunes possible.

 

Dexter NANA à Yaoundé.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2021 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?