Ateliers thématiques Sangmélima – FJC 2021

Ateliers thématiques portant sur la responsabilité individuelle et collective sur la problématique de la pandémie de COVID-19 à Sangmelima – Région du Sud Cameroun

Les réflexions menées au cours des ateliers thématiques ont porté sur la responsabilité individuelle et collective des jeunes, suite à l’impact de la covid-19 sur les jeunes au Cameroun. Pour mener à bien cette réflexion, cinq axes ont permis d’orienter les travaux suivant quatre groupes.

  1. Recenser les difficultés des projets, initiatives et activité des jeunes ;
  2. Les difficultés auxquelles les jeunes femmes et hommes se sont heurtés pendant la pandémie aux niveaux local, régional, national et international ;
  3. Propositions pour favoriser et améliorer la participation des Jeunes à la lutte contre la pandémie ;
  4. Identifier les facteurs qui dissuadent les jeunes à la lutte organisée par les autres acteurs (gouvernement, OSC, Privé…) ;
  5. L’avis des jeunes sur la façon dont le gouvernement, les institutions étatiques, les OSC et les organisations internationales. 

A ces différentes sous-thématiques, les réflexions ont été effectuées suivant diverses méthodes d’animation à savoir le brainstorming, le jeu de rôle…

Lors des restitutions, il est ressorti que les jeunes ont connu de nombreuses difficultés telles que le ralentissement de leurs projets, la cessation pour certains, l’inflation des prix sur le marché et la mise en chômage de certains. Ce qui a contribué à les dissuader c’est la pauvreté, le manque de financement, les messages contradictoires sur les réseaux sociaux et le déficit de formation. Afin d’améliorer la participation des jeunes, il urge de favoriser l’inclusion des jeunes dans la prise des décisions, les former et surtout les accompagner financièrement dans la mise en œuvre de leurs projets.

Quant à leur avis sur l’implication des jeunes par le gouvernement, les médias, les OSC et des acteurs internationaux, il émerge deux réactions divergentes. Nous avons celle qui estime que les Jeunes ont eu une part belle dans les activités de mobilisation et sensibilisation contre la pandémie, bénéficier des formations et des recrutements pour renforcer la riposte. Tandis que l’autre, indique que les Jeunes ont été lésés, n’ont pas été pris en considération suivant leur taux de représentativité.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2021 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?