Madame MBE Philomène, Proviseur du Lycée Bilingue de Bafoussam Diengdam

Madame MBE Philomène

« J’accorde une importance capitale au Club d’Education Civique et d’Intégration Nationale, parce qu’il vient pallier certaines insuffisances de notre système scolaire actuel »


Comment faire à votre avis pour tenir la corruption le plus loin possible de l’environnement scolaire ?

Eloigner la corruption de l’environnement scolaire n’est pas une tâche aussi ardue qu’on le pense. La chose la plus simple et la première à faire, c’est intéresser les élèves et les enseignants en les motivant. Et quand je parle de motivation ici, il ne faut pas nécessairement penser à de l’argent. On peut au sein de chaque établissement scolaire penser à des formules de récompense et de reconnaissance du travail des enseignants en leur décernant des attestions de satisfaction, d’encouragements, des lettres de félicitations pour le travail bien fait. On peut encourager élèves et enseignant de façon chiffrée. On peut dans les salles de classe et sur les babillards, présenter les statistiques et classer les enseignants et les élèves méritants par ordre de performance. Cette façon de procéder peut susciter de l’émulation et beaucoup d’enseignants comme les élèves aimeraient bien voir leurs noms figurer en première ligne au babillard.

Quels sont de votre point de vue les autres moyens par lesquels on peut lutter efficacement contre la corruption ?

Oui les situations que je viens de décrire ne sont pas les seuls moyens de lutte contre la corruption en milieu scolaire. Voyez ici chez nous par exemple, les enfants eux-mêmes à travers les dessins illustratifs et parlant, combattent déjà de façon significative ce fléau. Nos enfants ont par exemple produit un dessin représentant un parent qui remet à un responsable dans son bureau une enveloppe pleine de billets de banque. Le parent en question venait négocier une place ou pour annuler les heures d’absence de son fils. Mais le fait de porter une croix rouge sur l’enveloppe est suffisamment évocateur et interpelle les consciences de tous les acteurs de la corruption. Mais à défaut des dessins, on peut aussi recourir aux spots publicitaires et aux messages qui condamnent la corruption. Et là, il suffit de placer ces messages dans différents coins de l’établissement et dans les bureaux à titre dissuasif. Ils auront pour effet de montrer que la corruption est interdite au sein de l’établissement. Et puis il ne faut pas voir que l’argent. Il y a aussi ce qu’on doit nommer avec une certaine pudeur, les notes sexuellement transmissibles et les élèves en parlent. Ici à Diengdam, nous avons aussi recours à ce qu’il convient de nommer la minute de la citoyenneté. Tous les lundis matin lors des rassemblements hebdomadaires, les élèves ont toujours avec leur encadreur un message à passer.

Dites-nous madame avec votre expérience, quels sont les types d’acte de corruption les plus récurrents en milieu scolaire et qui méritent d’être combattus avec le plus grand acharnement ?

Il faut peut être commencer par les salles de classe pour dénoncer la fraude et la tricherie qui sont les spécialités des élèves faibles. Ils établissent ce qu’ils appellent des bords avec lesquels ils viennent en classe. Et nous pensons aussi que le bon surveillant est celui qui empêche de tricher et non celui qui attrape le plus grand nombre de tricheurs. Il y a aussi des enseignants qui viennent en classe sans préparer leurs leçons, et ça c’est aussi une autre forme de tricherie. Et comme vous devez le deviner, un cours qui est bien préparé est aussi bien dispensé et donc bien assimilé par les apprenants. Nous effectuons donc souvent des descentes inopinées dans les salles de classe pour débusquer ceux des enseignants qui ne prennent pas le soin de préparer leurs leçons. Et pour ce qui concerne les surveillants, nous les dissuadons de donner aux élèves des heures d’absences non méritées. Car j’ai oui dire et je n’en pas la preuve pour l’instant, qu’il y a souvent eu un certain marchandage des heures d’absences.

Est-ce à dire que madame le proviseur jusqu’à ce jour et malgré son expérience n’a pas encore eu l’occasion de sanctionner un collaborateur convaincu de corruption ?

Non pas encore. Honnêtement je ne me suis pas encore offert ce plaisir.

Est-ce parce que vos enseignants sont des saints ou tout simplement parce que leurs supposés actes de corruption échappent à votre attention ?

Vous savez que lorsque vous avez des liens de collaboration étroits et saints avec vos collaborateurs, cela les éloigne de toute forme de corruption. Je dois vous dire par exemple que je sais que mes collaborateurs ont des enfants des amis, des parents et proches qu’ils souhaiteraient inscrire au lycée. Et en ma qualité de chef d’établissement, je dois éviter de leur compliquer la tâche. C’est justement quand vous leur alourdissez la tâche qu’ils sont portés à poser des actes de corruption. Les portes de mon bureau restent donc ouvertes à tous mes collaborateurs qui n’ont pas besoin de se bousculer pour me rencontrer et me poser leurs différents problèmes.

Quelle place accordez-vous au Cecin dans ce vaste mouvement des clubs scolaires qui foisonnent au sein d’un établissement scolaire ?

Sans vouloir vous jeter des fleurs, je dois vous dire et en toute sincérité que j’accorde une place de choix au Cecin au sein de mon établissement. Je vous parle sous le regard bien attentif du superviseur de ce club et je dis lui accorder la première place. Comme vous le savez, nous ne sommes pas là pour former seulement intellectuellement, mais nous formons la personnalité entière des enfants que nous envoient les parents. De plus en plus, les leçons de morale n’ont plus une place de choix dans nos programmes scolaires. C’est un vide qui nous semble hautement préjudiciable dans la formation citoyenne des enfants. Et c’est donc le Cecin qui vient pallier autant que faire se peut cette insuffisance. Le Cecin au regard des missions et des objectifs qui sont les siens, vient combler le gros vide laissé par nos programmes scolaires.

Entretien conduit par Basile Honoré TCHUISSE
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2020 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?