PECAC2018 : On fait le bilan

C’était au cours de la traditionnelle rencontre trimestrielle des points focaux tenue à Zenü Network.

Les différents points focaux du Programme d’Education à la Citoyenneté Active et la Culture(Pecac) venus des huit départements de la région de l’Ouest et du Mfoundi dans la région du Centre, auxquels on doit ajouter tout le personnel de Zenü Network,  ont pris part le jeudi 13 septembre dernier, à leur première rencontre trimestrielle pour le compte de l’année scolaire 2018- 2019. Cette rencontre tenue dans la salle Myriam MAKEBA et présidée par Flaubert DJATENG, le Coordonnateur de Zenü Network, avait  pour objectif global d’évaluer la mise en œuvre de la première année du Pecac et programmer les activités du quatrième trimestre. Plus spécifiquement, cette rencontre donnait l’occasion aux points focaux d’échanger et partager  des informations entre eux, et à la coordination  d’apprécier l’appropriation du programme par les points focaux ainsi que leurs activités réalisées entre  novembre 2017 et juillet 2018. Outre cela, il était aussi question de programmer les activités du premier trimestre de cette nouvelle année scolaire et  arrêter des recommandations pour une meilleure atteinte des objectifs du programme.

 

Tout compte fait, l’évaluation des points focaux à travers leur maîtrise ou compréhension du Pecac ainsi que la prise des résolutions pour une meilleure atteinte des objectifs du programme, ont constitué les points qui ont le plus captivé l’attention et suscité de nombreux échanges pour une bonne mise à niveau de tous.  Pour rester sur l’évaluation des points focaux, leur maîtrise du programme et leurs activités menées tout le long de la première année du Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture, cette analyse conduite par Olga BEMEGNIE, la chef de section des programmes et projets de Zenü Network, a laissé voir un trop grand hiatus entre différents points focaux. D’où l’invitation faite aux points focaux qui sont encore à la traine de profiter de cette rencontre d’évaluation, pour se rapprocher de celles qui excellent, s’inspirer d’elles, profiter de leur expérience et se mettre à niveau. Et, tout ceci doit avant tout, passer par une implication encore plus grande des responsables des points focaux. Ils doivent s’approprier le programme pour être à même s’assurer un bon suivi et accompagnement de leurs animateurs sur le terrain. De même, les points focaux se doivent  de stabiliser leurs animateurs, car les différents changements d’animateurs, sont la principale cause de l’incapacité de certains points focaux à s’approprier véritablement le programme. Et comme l’a souligné Blaise NZUPIAP, le Coordonnateur adjoint de Zenü Network, ces changements presque intempestifs des animateurs de terrain, condamnent la coordination à un éternel recommencement  et entraînent en même temps un grand décalage entre points focaux, qui à terme, si rien n’est fait, peut compromettre l’atteinte des objectifs du programme.

Un autre fait majeur ressorti de cette évaluation des points focaux, c’est le très faible taux de dépouillement de la boîte à dénonciation dans les établissements scolaires. Ainsi, il a été recommandé aux points focaux de se donner les moyens d’amener chaque établissement scolaire dont ils font suivi à réaliser au moins trois dépouillement par an, soit un par trimestre. Pour y arriver, Flaubert DJATENG, le Coordonnateur de Zenü Network a conseillé aux points focaux pour atteindre cet objectif, de s’assurer que les boîtes à dénonciation dans les établissements scolaires, ne constituent pas un élément plus pour assommer les élèves. La boîte à dénonciation doit être pour ces derniers, un instrument de libération de la parole et un vecteur de contribution à la gouvernance en milieu scolaire.

Enfin, on doit relever que les points focaux pour certains ont fait savoir que le Guide de Gestion des APEE était plus qu’attendu par les différentes associations. A ce sujet, la coordination de Zenü Network a laissé entendre qu’il sera disponible dès le début du mois d’Octobre et mis à la disposition des APEE. Pour des raisons stratégiques, l’accent avait été mis la première année sur la promotion et l’adoption de la Mallette pédagogique du CECIN. Pour cette deuxième année, l’adoption du Guide de Gestion sera donc mise au centre du plaidoyer des points focaux.

Dexter NANA

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2018 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?