Ouest : Les maires invités à plus de citoyenneté et de redevabilité

L’interpellation a été faite par le Secrétaire Général de la région de l’Ouest, à l’occasion de la restitution régionale des résultats du Guichet Performance du Programme National de Développement Participatif.

Le 23 novembre 2017, la salle de conférences des services du gouverneur de la région de l’Ouest a servi de cadre à la cérémonie de restitution régionale des résultats de l’évaluation des communes de cette partie du pays, dans le cadre du Guichet Performance initié par le Programme National de Développement Participatif (PNDP). Cette rencontre était placée sous la présidence du gouverneur de la région de l’Ouest (par ailleurs chef d’Équipe Technique Régionale), représenté par François Etapa, Secrétaire Général de ses services. Sur les 40 communes que compte la région de l’Ouest, 8 maires titulaires étaient présents. Les autres étaient représentés par leurs adjoints, secrétaires généraux ou encore des cadres de développement local.

Sur le travail effectué sur le terrain par l’Equipe Technique Régionale pendant un mois, la restitution faite a porté sur les points suivants : l’approche méthodologique de l’évaluation ; le processus de collecte des données ; les résultats de la collecte des données et les observations générales sur l’évaluation des communes. Il ressort de façon générale que toutes les communes de l’Ouest ont pris part au concours dans les catégories III et IV, et ont été notées respectivement sur la gestion budgétaire, la gouvernance/transparence et l’appropriation de la démarche du PNDP. La mise en place d’un mécanisme fonctionnel d’entretien et de pérennisation des ouvrages dans les Communes (fonctionnalité des Comités de Gestion); la mise en oeuvre des solutions endogènes dans les villages (suivi des activités des Comités de Concertation dans les villages); la transformation sociale du niveau des Communes et la promotion de la gouvernance locale n’étaient pas en reste parmi les critères d’évaluation.

Au terme de l’exercice, il ressort dans le domaine de la gestion budgétaire que 42,5% des Communes de la Région de l’Ouest ont produit leur compte administratif sur le logiciel Sim_BA, contre 57,5 % qui ne l’ont pas fait ; soit 17 communes sur 40 dans les catégories III et IV. Par ailleurs, 27,5 % des Communes ont produit leur compte de gestion à partir de Sim_BA, contre 72,5% qui ne l’ont pas fait; ce qui représente 11 Communes sur les 40, dans les catégories III et IV. Au niveau de la gouvernance/transparence, seulement une commune a transmis en 2016 ses états financiers à la Chambre des Comptes à Yaoundé. Par contre, 23 Communes sur 40 (57,5%) ont régulièrement déposé les balances et des certificats de recettes à la trésorerie générale à Bafoussam.

Au sujet de l’appropriation de la démarche du PNDP, 67,5% des Communes de la Région de l’Ouest (27 Communes sur les 40) se sont illustrées positivement dans les deux catégories. Dans l’ensemble la région de l’Ouest occupe la 5e place sur le plan national. La commune de Fokoué, dans la Menoua, a remporté le prix dans la catégorie III (compte administratif compris entre 250 millions et 1 milliard) et la Commune de Batié dans les Hauts-Plateaux, le 1er prix dans la catégorie IV (compte administratif de moins de 250 millions). Les prix reçus à Yaoundé, un chèque de 50 millions chacun, ont été présenté à l’assistance.

Les communes de la région de l’Ouest devront encore fournir beaucoup d’efforts au niveau de la mobilisation des ressources propres hors CAC ; l’amélioration du taux d’exécution budgétaire; la mobilisation des financements auprès d’autres bailleurs que l’État ; l’utilisation du logiciel SIM_BA pour la production des états financiers ; le respect des délais dans la tenue des sessions de conseils municipaux en vue du vote du budget et des comptes administratifs;  la diffusion du budget communal et du compte administratif;  l’utilisation du Plan Communal de Développement (PCD) comme document de base pour l’élaboration du budget d’investissements sur fonds propres par les communes ; l’utilisation du logiciel PRO-ADP et la tenue régulière des comités de suivi du PCD dans les communes et le niveau de documentation et d’archivage des activités réalisées. En 2018, en plus des 50 millions qui seront mis en jeu par catégorie, il y aura le prix de la meilleure progressivité, au regard des résultats de 2017.

Au regard de ce qui précède, François Etapa a invité les maires de l’Ouest à davantage travailler pour l’amélioration des conditions de vie des populations à travers le processus de décentralisation et de redévabilité, mais aussi à plus de citoyenneté et de civisme dans leur gestion au quotidien. «Si nous voulons être des acteurs de l’histoire, il faut poser des actes positifs. L’émergence sera faite par nous. Pour cela, mettons tout en œuvre pour que quand on voit nos progénitures, qu’on ne les regarde pas avec dédain», a-t-il conclu. L’atelier interrégional devant regrouper les membres des équipes techniques régionales des régions de l’Ouest, du Littoral, du Centre et du Sud, en vue de la révision de la grille d’évaluation, est programmée pour les 14 et 15 décembre dans la région du Centre.

La rédaction

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2017 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?