L’adaptation cinématographique « Bel Ami » présentée aux élèves

    Vue de la salle

Une autre façon de sensibiliser les élèves et les prémunir contre les actes de corruption et de harcèlement sexuel en milieu scolaire.


Le mercredi 25 janvier 2017, le Club d’Education Civique et d’Intégration Nationale (Cecin) du Lycée bilingue de Baham a organisé une projection cinématographique à l’intention des élèves des classes de première de leur établissement. Pendant près de trois d’horloge, les membres du Cecin rejoints par leurs camarades des classes de première et même ceux des autres divisions ont visionné une adaptation cinématographique de Bel ami, une œuvre de l’écrivain français Guy de Maupassant. Malgré l’exigüité de la salle, ce sont environ 144 jeunes filles et garçons qui ont tenu à regarder ce film et à prendre activement part au débat qui s’en est suivi sous le regard très attentif du Délégué départemental des enseignements secondaires des Hauts-Plateaux. Monsieur Kamkoun Théodore, visiblement satisfait par cette initiative, a dans son discours de circonstance remercié Zenü Network pour son encadrement et sa sollicitude constante pour la jeunesse camerounaise. S’adressant aux élèves présents, il les a conseillés de prêter grandement attention, de prendre des notes et surtout de ne pas rater l’occasion de poser toutes les questions possibles à M. Jean Kadakane l’enseignant de français qui, au terme de la projection devait conduire le débat.

Il convient de faire remarquer que ce n’est pas de façon gratuite que l’œuvre de Guy de Maupassant a été ici choisie. Les membres du Cecin du lycée bilingue de Baham en choisissant de présenter cette adaptation cinématographique de Bel Ami à leurs camarades ont voulu faire d’une pierre deux coups. Permettre aux élèves des classes de première de réviser et de comprendre davantage une œuvre inscrite à leur programme scolaire, mais aussi sensibiliser les jeunes présents sur les différents travers sociaux et comportements immoraux qui détournent la jeunesse de l’idéal d’intégrité.
Jean Kadakane qui avait très bien compris l’objectif global de cette séance de projection cinématographique et la spécificité du choix porté sur Bel ami, dans son résumé
pédagogique dira que cette œuvre est le miroir de la société contemporaine. Et pour cause, Bel Ami dénonce la décadance morale qui sévit dans notre
societé actuelle. Cette œuvre est un parfait miroir de tous les comportements immoraux et malsains contre lesquels Zenü Network à travers son Projet Jeunesse Culture et Citoyenneté (Pjcc) voudrait prémunir toute la jeunesse camerounaise, en leur donnant des armes suffisantes pour résister à la séduction de ces fléaux et démeurer des citoyens modèles et intègres pour le Cameroun de demain.

Séquence du film

Comme de bons élèves qui ont bien retenus les conseils de M. Kamkoum Théodore, le délégué départemental des enseignements secondaires des Hauts-plateaux, les élèves des classes de 1ère et Tle en grande majorité ont non seulement échangé avec leur enseignant sur l’œuvre en général, mais aussi en particulier sur les thématiques ayant trait à la débauche. Et comme on pouvait l’imaginer, ils ont tous témoigné de leur reconnaissance à l’endroit de Zenü Network, car au-delà de l’activité de sensibilisation liée à ce film, Zenü Network par cette initiative est venu combler un vide en eux. Cette projection cinématographique qu’ils souhaiteraient voir étendre à d’autres œuvres au programme, leur a permis de vivre en images le contenu de Bel Ami pour une meilleure assimilation et préparation des examens de fin d’année scolaire.

Une attitude des élèves pendant la projection

Mais pour que les élèves ne perdent pas le sens des réalités, il leur a été rappelé à toute fin utile, la raison d’être ou l’objectif attaché aux séances de ciné débat. Céline FOKOU, l’animatrice du PJCC dans les Hauts-plateaux, au nom de Zenü Network a fait comprendre à tous ces jeunes présents que les projections cinématographiques au-delà du fait qu’elles aident à assimiler davantage le contenu des œuvres au programme, sont avant tout une activité de sensibilisation. L’objectif au terme d’une projection cinématographique étant donc d’amener les élèves à prendre conscience et à dénoncer tous les actes de corruption et de harcèlement sexuel en milieu scolaire suivant la procédure du mécanisme de dénonciation des actes de corruption en milieu scolaire (Meprodec).

Aristide NGOUFO et Dexter NANA
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2017 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?