INCRED : Formation des observateurs électoraux

Ils sont plus de soixante à avoir reçu leur diplôme de formation en observation des élections les 22 et 23 mars au siège de Zenü Network à Bafoussam.

Le système électoral camerounais souffre d’un certain nombre d’insuffisantes et d’anomalies  savamment entretenues en vue de garantir les chances de succès au parti au pouvoir.  Les différents efforts déployés par les acteurs non étatiques mais soucieux de voir notre système électoral s’améliorer en vue d’une égalité de chance pour toutes les parties en compétition et en vue de la crédibilité des élections au Cameroun, sont souvent restés vains. Devant l’hostilité du gouvernement de la république à corriger le tir, les autres acteurs dont la société civile ne baissent pas les bras et pensent des actions à mener susceptibles de garantir la moindre petite chance aux autres parties prenantes, malgré le fait que le dé soit dès le départ pipé.

Parmi les acteurs de la société civile  qui mènent ces actions en vue  d’influencer de façon positive le système et le processus électoral, on doit citer en bonne place l’ONG Un Monde Avenir et Zenü Network. Ces deux organisations de la société civile depuis l’an dernier dans le cadre du projet Initiative Citoyenne pour le Renforcement de la Démocratie (In CReD) au Cameroun, ont dans un premier temps procédé au renforcement des capacités des animateurs de proximité. L’objectif ici étant d’outiller ces animateurs en  technique de mobilisation des citoyens en vue des inscriptions massives sur les listes électorales. Pendant que la mobilisation en vue des inscriptions se poursuit et que les élections pointent à l’horizon, Zenü Network et l’ONG Un Monde Avenir sont passés à une autre étape, celle de la formation des observateurs électoraux. Ceux-ci sont chargés au terme de leur formation de veiller sur le processus électoral avant pendant et après les élections, pour s’assurer que toutes les opérations relatives au processus électoral, se passent  dans le strict respect du code électoral.

Ainsi les 22 et 23 mars, les  citoyens retenus pour bénéficier de cette formation et venus des régions de l’Ouest et du Sud-ouest du Cameroun, ont reçu des enseignements sur les «  Techniques et outils d’observation électorale et de compréhension du système électoral camerounais ». Et pour que tout ceci soit bien assimilé et les citoyens retenus pour cette mission d’observation efficaces et produisent les résultats qu’on attend d’eux, le thème de cette formation a été divisé en trois modules, les uns  toujours plus importants que les autres. Pendant un peu plus de deux heures et sous  la bienveillante attention de Michel NKENFOUET, cadre technique de développement, les participants ont passé en revue les différents types d’élections au Cameroun, avec un focus sur les différentes élections attendues en cette année 2018,  année dite électorale au Cameroun. Ce module de formation leur a aussi permis de faire la différence entre le corps électoral et le collège électoral, de faire également la différence entre les types de scrutins et surtout de comprendre les mécanismes de décompte de la répartition des sièges dans le proportionnelle et le scrutin mixte.

Dans un deuxième module, le Dr. Hilaire KAMGA, Directeur Exécutif Futur Afrique Consulting, plus connu comme le promoteur de l’Offre Orange pour l’alternance au Cameroun, a questionné avec les participants, le système électoral camerounais, ceci en vue d’attirer l’attention des futurs observateurs sur les petites subtilités de notre système d’élections, lesquelles concourent à donner un vernis de transparence à celles-ci alors qu’en réalité, tout est biaisé.  Avant de leur parler du contentieux pré et post électoral, il a édifié les participants sur le cycle et le processus électoral.

Le troisième et dernier module, avant la remise des diplômes de formation, développé par Philippe NANGA, Educateur aux droits humain et Coordonnateur de l’ONG Un Monde Avenir, a porté à proprement parler, sur les outils et techniques d’observation électorale. En plus d’avoir insisté sur les caractéristiques d’une élection démocratique, il a aussi attiré l’attention des futurs observateurs sur la pertinence d’une observation indépendante, laquelle dépend  de la capacité de l’observateur à bien connaître le code électoral, avoir une bonne maîtrise du système et du processus électoral, mais aussi et surtout de son éthique personnelle et sa conduite dans les bureaux de vote le jour de l’élection.

Au terme de ces deux jours de formation, les organisateurs à savoir Zenü Network et l’ONG Un Monde Avenir, ont dit toute leur satisfaction au vu de l’engouement observé chez tous les participants, surtout qu’ils étaient en grande majorité constitués des jeunes et des femmes. En toutes ces personnes formées, les organisateurs placent un sérieux espoir, celui de les voir le moment venu afficher la même détermination qu’aujourd’hui, et ce faisant, ils apporteront une contribution non négligeable à la transparence des opérations de vote tel que souhaité par tous ceux qui rêvent des élections justes et d’une alternance démocratique au Cameroun.

Basile Honoré TCHUISSE

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2018 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?