Fin de stage pour Lisa FUNKE et Eva WETZEL

PICT0281.jpg

Elles ont restitué les conclusions de leur enquête menée autour de la lutte contre la corruption et le harcèlement sexuel en milieu scolaire dans la région de l’Ouest.


Lisa FUNKE et Eva WETZEL, deux volontaires allemandes en stage à Zenü Network, viennent de boucler leur séjour de trois mois dans la région de l’Ouest Cameroun. Ces deux jeunes volontaires allemandes sont arrivées au Cameroun à la faveur de la collaboration entre Zenü Network et ASA (Engagement Global), une organisation allemande qui a un programme de sensibilisation sur le contexte global, le racisme et le post colonialisme. Il s’agit pour être davantage précis, d’un programme d’échanges et de coopération entre le Sud et le Nord. Grâce donc à cette coopération, Eva et Lisa ont séjourné pendant trois mois dans la région de l’Ouest pour mener une enquête au tour de la lutte contre la corruption et le harcèlement sexuel, conduite par Zenü Network en milieu scolaire.
Trois mois durant, Eva et Lisa ont parcouru 21 établissements scolaires de la région de l’Ouest, pour enquêter et comprendre comment, Zenü Network s’y prend pour combattre la corruption et le harcèlement sexuel en milieu scolaire dans la région de l’Ouest. Au terme de leur enquête de terrain et avant de quitter Zenü Network et la région de l’Ouest, ces deux volontaires allemandes ont, dans la matinée du jeudi 24 novembre 2016 et à l’intention du personnel de Zenü Network et de quelques points focaux présents, restitué les résultats de leur enquête.

Il ressort de leur restitution que, pendant trois mois, elles ont parcouru les sept départements de la région de l’Ouest dans lesquels Zenü Network accompagne les Cecin. 21 établissements scolaires dont trois par département ont fait l’objet de leur enquête. Parce que l’objectif de cette enquête visait entre autre à faire l’état des lieux de cette lutte, avoir la perception que les différents acteurs ont de cette activité sur le terrain, et envisager de nouvelles stratégies, Lisa FUNKE et Eva WETZEL, ont enquêté autour du Mécanisme de Protection des Dénonciateurs des Actes de Corruption(Meprodec), de ses différents piliers que sont le CECIN et la boîte à dénonciation. Parmi les autres acteurs clés qui ont fait l’objet d’un sondage, on doit citer des chefs d’établissements aux élèves en passant par les superviseurs, les présidents des cecin, les présidents des Apee.
Au terme de leur présentation et au regard des conclusions auxquelles elles sont parvenues, la responsabilité de certains acteurs qui constituent le ventre mou de cette lutte contre la corruption doit être interpellée. Car même si on peut reconnaître la lutte contre la corruption et le harcèlement sexuel engagée par Zenü Network est sur la bonne voie avec des résultats mesurables, certains comportements et les réticences de quelques acteurs, sont de nature si rien n’est fait dans l’urgence, de bloquer cette lutte ou de la retarder de façon considérable.

PICT0259.jpg

Parmi ces acteurs, on doit citer les superviseurs dont l’enquête a révélé au grand jour leur manque de motivation et d’enthousiasme. Il se trouve qu’au jour d’aujourd’hui, de nombreux superviseurs des Cecin sont toujours persuadés que ces clubs sont la propriété de Zenü Network. Et comme tous ou presque considèrent à tort Zenü Network comme un bailleur de fonds, du coup, les superviseurs crient à la démotivation et espèrent que Zenü Network leur booste le moral en leur accordant une aide financière à titre de récompense pour le travail d’encadrement qu’ils font sur le terrain. Aussi il devient plus qu’urgent de faire comprendre aux superviseurs que le Cecin est une propriété de l’Etat camerounais, né de la conjugaison des efforts des deux ministères des enseignements secondaires et de la jeunesse et de l’éducation civique.

Zenü Network du fait de sa dévotion et de son engagement citoyen, n’est qu’un partenaire technique de ces ministères et non le géniteur des Cecin. A côté de ce manque de motivation, l’enquête de Lisa et Eva a aussi mis entre autre, en exergue la peur de la dénonciation. La culture de la dénonciation citoyenne ne fait pas encore partie des us et coutumes des Camerounais et tout particulièrement des jeunes filles victimes du harcèlement sexuel. La faute, conclut leur enquête, à la trop grande hiérarchisation de l’administration scolaire et ses pouvoirs dignes de ceux d’un Léviathan. Corrupteurs et corrompus sont très influents et en plus les victimes ont peur de dénoncer.

PICT0265.jpg

En fin et ce n’est pas tout, il y a aussi la méconnaissance même du Meprodec et certains de ses piliers par les élèves. L’enquête de Lisa et Eva, laisse réaliser que si beaucoup d’élèves sont conscients de la nécessité de lutter contre la corruption, ils ne font pas toujours le lien entre le Cecin et tout le dispositif de lutte contre la corruption et le harcèlement sexuel dans leurs établissements scolaires. Pour pallier ce manquement, animateurs des points focaux et superviseurs des clubs doivent veiller à ce que ce lien soit clairement établi, ils doivent s’assurer que tous les outils de lutte contre la corruption inventés et mis en place par le Cecin, portent sa marque. Mieux le Cecin doit avoir un slogan qui doit être déclamé avant toute prise de parole ou toute activité le concernant.

Au rang des nouvelles stratégies envisagées par Lisa et Eva, on retiendra par exemple la dénonciation téléphonique en vue de rassurer davantage les dénonciateurs qui ne se sentent pas toujours protégés, la désignation des personnes relais de sexe féminin et surtout le partage régulier des expériences entre différents Cecin. Il est toutefois ressorti des conclusions de Lisa et Eva, une doléance formulée par les chefs d’établissements et qui a étonné plus d’une personne. Les chefs d’établissements souhaiteraient que les sanctions soient publiées. C’est à se demander de qui ils exigent cette autorisation ?

Dexter Nana
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2017 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?