Cérémonie de lancement officiel du FJC10 : Le MINJEC en personne était présent

MOUNOUNA FOUTSOU, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a personnellement présidé la cérémonie d’ouverture officielle du FJC 10 à Garoua.

Le Forum des Jeunes du Cameroun organisé à Garoua du 16 au 20 juillet 2018 sous le thème de Jeunesse et Engagement citoyen, peut aujourd’hui se vanter d’avoir franchi un autre cap dans sa quête de positionnement au plan national, comme un événement qui entend contribuer efficacement à la construction d’une citoyenneté responsable des jeunes camerounais. Alors que pour les éditions précédentes, c’est le Secrétaire Général du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique qui avait présidé cette cérémonie de lancement officiel et prononcé le discours d’ouverture officielle des activités, pour cette dixième édition à Garoua,  le ministre en personne a honoré les jeunes de sa présence en acceptant de présider personnellement cette cérémonie de lancement officiel qui constitue aussi la vitrine du Forum des Jeunes du Cameroun.

Pour les jeunes et les organisateurs du FJC, il y a longtemps qu’on espérait la présence du Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique à cette cérémonie de lancement officiel. Du coup, la présence du ministre à la dixième édition peut être interprétée comme étant le signe de la reconnaissance du sérieux du Forum des Jeunes du Cameroun et de la persévérance de Zenü Network, l’organisateur de cet événement, par les pouvoirs publics. En somme, le Ministre Mounouna FOUTSOU en choisissant de venir personnellement présider la cérémonie de lancement officiel du FJC de Garoua, accorde ainsi l’onction gouvernementale au projet de Zenü Network. Et si à Zenü Network, on se réjouit de cette présence du MINJEC qui a donné un peu plus de visibilité et de solennité à l’événement, on ne s’en contente pas. Au contraire, la présence du ministre et cela pouvait se lire en filigrane dans son discours d’ouverture, est une invite à plus d’effort et de sursaut patriotique des jeunes en cette période où la République a encore plus que besoin d’être soudée et unie derrière les idéaux de paix et de concorde nationale.  Le MINJEC dans son propos a clairement invité les jeunes à faire montre de prudence et de vigilance en évitant de céder aux sirènes des déstabilisateurs qui entendent surfer sur la situation de précarité qui est leur pour les détourner de l’élan civique et patriotique qui ne doit jamais les quitter.

A cette cérémonie de lancement officiel du FJC 10 de Garoua, en plus du MINJEC et de sa suite officielle à laquelle il faut ajouter  le grand panel administratif  et traditionnel de la Région du Nord et du département de la Benoué, étaient présents également le Coordonnateur de Zenü Network et la Présidente Nationale du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun(CNJC).  La première prise de parole avant le MINJEC, était celle du Secrétaire Général de la Communauté urbaine de Garoua.  Au nom du Délégué du Gouvernement empêché, il a   souhaité la bienvenue et un très bon séjour à ses illustres hôtes dans la ville de Garoua. Il a félicité les responsables de Zenü Network et les jeunes pour avoir choisi sa ville pour abriter les cérémonies du   dixième anniversaire   d’un événement d’une aussi grande importance que le Forum des Jeunes du Cameroun.

Les deux autres allocutions qui ont précédé le discours du ministre étaient celles de Djateng Flaubert, le coordonnateur de Zenü Network et celle de Fadimatou IYAWA, la présidente du CNJC. Flaubert Djateng, en disant merci au MINJEC pour la confiance accordée à son projet a saisi également  l’opportunité qui lui était offerte, pour présenter les circonstances qui ont présidé à la  naissance du FJC, son mode d’organisation et les objectifs qu’il poursuit. A  sa suite, Fadimatou IYAWA quant à elle a témoigné de toute sa reconnaissance pour les différentes attentions du gouvernement de la république en faveur de la jeunesse camerounaise. Un autre temps fort de son allocution, a été son appel à l’endroit des femmes. A défaut d’être candidates aux élections, elles doivent se rendre massivement aux urnes le 07 octobre prochain pour élire le candidat de leur choix.

C’est avec une photo de famille que le MINJEC a achevé sa rencontre du jour avec les jeunes à la salle des fêtes de Garoua. En prenant  congé avec le MINJEC, les jeunes ont gardé   l’espoir de le voir une fois de plus à leurs côtés lors du lancement officiel de la onzième édition dans la région du Centre en 2019.

Dexter NANA

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2018 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?