Action citoyenne : Bilan des six premiers mois du comité du cadre de concertation Osc/ Partis politiques

Absence de moyens et réticences de certaines sectorielles n’ont pas émoussé la volonté des membres du comité à suivre et à rendre compte de l’état de délabrement très avancé de la voirie de Bafoussam.

Six mois après son entrée en fonction, le comité d’action citoyenne du cadre de concertation organisations de la société civile/partis politiques, qui a vu le jour le 18 avril 2017 à la faveur du projet Initiative Citoyenne pour le Renforcement de la Démocratie(InCReD), mis sur pied par l’ONG Un Monde Avenir et ses partenaires que sont Zenü Network et Reach Out Cameroun, a décidé de l’organisation d’une rencontre de restitution de ses activités menées sur le terrain. C’est la salle Myriam MAKEBA de Zenü Network, qui le mardi 31 octobre 2017, a servi de cadre à cette rencontre à laquelle étaient conviés quelques journalistes, les associations de la société civile, les sectorielles, les partis politiques et certains citoyens de la ville de Bafoussam.


Pendant ces six premiers mois qui ont suivi sa mise sur pied, le comité est allé à la rencontre de toutes les sectorielles impliquées dans les travaux de réhabilitation ou de construction de la voirie de Bafoussam, pour non seulement savoir ce qui est prévu et probablement ce qui semble constituer un blocage au démarrage des travaux. Entre autre activité menée, le comité s’est organisé à parcourir certains axes principaux de la voirie de Bafoussam, pour décompter les différents trous qui décorent ces routes, et enfin comprendre les causes de la dégradation poussée et rapide de celles-ci. A ce niveau, tous les participants ont reconnu la responsabilité partagée des constructeurs des routes et des populations bénéficiaires desdites routes. S’il ne fait aucun doute que les adjudicataires de la construction des routes font un travail très approximatif et de qualité bien douteuse, les populations elles mêmes par leur incivisme, participent à la destruction de la chaussée de multiples façons.


En somme si les résultats atteints par le comité d’action citoyenne du cadre de concertation Osc/ partis politiques, se sont révélés fort admirables comme l’a reconnu Blaise Nzupiap, le Coordonnateur adjoint de Zenü Network, étant donné que le comité est allé un peu plus loin que les espérances au regard des difficultés rencontrées, il reste que cette séance de restitution des résultats a été marquée par deux faits majeurs : la suspension de l’énergie électrique par ENEO et l’absence conjuguée des sectorielles et du parti au pouvoir qui pourtant était membre de ce comité à sa création. Si l’absence très remarquée des sectorielles et du RDPC a été suffisamment décriée et déplorée, parce que possédant les compétences suffisantes pour apporter de la contradiction au travail du comité, ENEO en suspendant le courant électrique comme à son habitude, a retardé et handicapé les organisateurs, les obligeants à recourir aux moyens de bord, et les empêchant de présenter les images qui auraient illustré toute leur littérature. Mais tout ceci n’est que partie remise comme l’a soutenu le président NGOLLO NGOLLO, qui entend présenter lesdites images à une autre occasion.
Dexter NANA

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2017 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?