52ème fête nationale de la jeunesse : Le plaidoyer a répondu présent

 

Ce fut l’occasion pour les  responsables des différents points focaux du Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture(Pecac) de procéder à une sensibilisation de masse.

La jeunesse camerounaise a célébré le 11 février dernier sur l’étendue du territoire national, la 52ème édition de sa fête nationale.  Sous le thème « Jeunesse : multiculturalisme, paix et unité nationale », le grand défilé du 11 février, est venu couronner une intense semaine d’activités de onze jours pendant lesquels les jeunes,  qu’ils soient scolarisés ou non, ont célébré la nation unie, vanté leur idéal patriotique et leur attachement indéfectible à la paix, à travers de nombreuses activités sportives, culturelles et ludiques.

Pendant ce « onzain » de la jeunesse et partout où les jeunes étaient réunis, les responsables des points focaux du PECAC ou encore leurs animateurs sur le terrain, sont allés à leur rencontre en vue de les sensibiliser,  les persuader de la nécessité de s’impliquer véritablement et de s’approprier même le combat de la lutte contre la corruption en milieu scolaire. Car on ne le dira jamais assez, la société camerounaise souffre aujourd’hui de la gangrène de la corruption, et les jeunes  sont malheureusement la catégorie sociale qui paye le plus grand tribut de ce cancer qu’il faut absolument extirper de la société et des milieux éducatifs en particulier, faute de quoi les objectifs de développement fixés par l’Etat ne seraient jamais atteints.

Ceci dit, le 11 février, avant, pendant et après la grande parade du défilé, les points focaux du PECAC ont alors procédé à une sensibilisation de masse. Les différents gadgets conçus pour cette occasion et bien d’autres outils de communication et de sensibilisation inventés par Zenü Network et destinés à susciter l’adhésion des différentes cibles et partenaires au projet d’éradication de la corruption en milieu scolaire, ont été distribués dans les tribunes aux différentes personnalités ainsi qu’aux différents parents d’élèves et autres acteurs sociaux conviés ou librement venus accompagner la jeunesse camerounaise à l’occasion de cette célébration. Ainsi entendant que tout le dispositif du défilé soit mis en place, de nombreuses jeunes hôtesses choisies par les points focaux ont distribué des prospectus aux invités. Certains, fascinés et curieux, n’ont pas hésité à poser des questions pour bien comprendre, donnant par là même une autre occasion supplémentaire à ces dernières de leur faire une brève présentation du PECAC, de ses objectifs et des résultats attendus au terme de ce programme.

Mais plus certainement, le plus grand moment de sensibilisation pendant ce défilé du 11 février, c’est sans aucun doute, le passage des différents carrés des Clubs d’Education Civique et d’Intégration Nationale(Cecin) devant les tribunes de fête. Qu’ils soient constitués en carrés spéciaux, ou qu’ils aient défilé dans le cortège destiné aux associations, leurs tenues vestimentaires aux couleurs de Zenü Network et les différents messages de sensibilisation que véhiculaient les pancartes ainsi que leurs banderoles, ont grandement attiré l’attention de nombreux responsables et des autorités qui pour la plupart ont admiré et félicité cette initiative citoyenne. Reste maintenant à espérer que toutes les autorités administratives, les responsables du MINESEC et de toutes les autres structures étatiques qui ont félicité cette initiative de Zenü Network, se mettent aux côtés de cette organisation de la société civile, et deviennent de bon alliés sur qui elle doit compter pour mener à bien son projet d’une citoyenneté responsable au sein de la jeunesse camerounaise.

Dexter NANA

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2018 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?