11 février 2018 à Bandjoun : La participation aux rencontres des Apee et le Fjc au centre de la sensibilisation

Avant et après le défilé, les parents ont été conviés à toujours participer aux réunions des Associations des Parents d’Elèves et Enseignants, les modalités de participation au Fjc présenté aux jeunes.

On le sait, à  la faveur des festivités liées à la célébration  de la fête de la jeunesse, Zenü Network qui est une association citoyenne dévolue entièrement à la cause des jeunes, saisit cette occasion pour davantage communiquer, sensibiliser et intéresser encore le maximum de jeunes et des responsables publics  à l’action qu’elle mène en faveur de la jeunesse camerounaise.  La  52ème édition de la fête de la jeunesse qui s’est célébrée le dimanche 11 février dernier, était donc une autre occasion que Zenü Network a bien voulu saisir pour sensibiliser et susciter l’adhésion du plus grand nombre des responsables des  établissements scolaires à son  Programme d’Education à la Citoyenneté Active et à la Culture(Pecac). Et le Pecac, il faut le rappeler, s’inscrit dans une logique de plaidoyer et entend convaincre les chefs d’établissements scolaires ainsi que les responsables des autres services déconcentrés du MINESEC ou au niveau de l’administration centrale, d’adopter les différents outils de lutte contre la corruption en milieu scolaire. Ces  outils sont la Mallette pédagogique et le Guide de gestion des Associations des parents d’élèves et enseignants, inventés et testés avec une efficacité certaine par Zenü Network pendant la phase trois du Projet Jeunesse Culture et Citoyenneté(Pjcc), l’ancêtre du PECAC.

Pour se faire bien visible pendant le défilé et passer son message, Zenü Network encadre des Clubs d’Education Civique et d’Intégration Nationale.  Les élèves membres de ces clubs, en plus d’être  habillés aux couleurs de Zenü Network diffusent les messages citoyens dont cette association fait la promotion, à travers différents instruments de communication : flyers, banderoles, pancartes etc. Dans le département du Koung-Khi où  Zenü Network n’a pas de point focal et doit assurer l’animation de terrain à partir de la coordination à Bafoussam, toutes les dispositions ont été prises pour que sa présence soit des plus manifestes sur le terrain.  Ainsi, un imposant carré de 53 jeunes dont 27 filles  et 26 garçons  venus de deux établissements de l’arrondissement de Pete Bandjoun ont marqué d’une pierre indélébile, leur passage devant la tribune des fêtes de Bandjoun.

Mais avant le défilé qui constitue l’apothéose des manifestations relatives à la célébration de la fête de la jeunesse, ces jeunes élèves retenus pour le défilé et sous la conduite de Céline FOKOU, animatrice de projet à Zenü Network, se sont attelés à une vaste et  intense activité de sensibilisation des parents d’élèves à la nécessité de garder un œil  sur la gestion des fonds d’Association des Parents d’Elèves et Enseignants(Apee), lesquels sont des fonds publics. Car une enquête de terrain commanditée par Zenü Network a révélé que moins de cinq pour des parents d’élèves s’intéressent à la gestion des fonds d’Apee ou participent aux différentes rencontres pendant lesquelles les décisions sont prises. Aux élèves présents sur les lieux du défilé, le message à leur endroit a consisté à les pousser à encourager et susciter la participation de leurs parents aux différentes rencontres des Apee, car si le paiement des frais d’Apee est pour eux une contribution citoyenne, la redevabilité est pour le bureau directeur et les chefs d’établissements, une obligation citoyenne et passible d’ailleurs de poursuites judiciaires en cas de malversations.

Les Apee sont de vastes structures qui brassent parfois des sommes phénoménales dont l’incidence n’est pas toujours perceptible sur le fonctionnement l’établissement scolaire. Pour faire comprendre l’enjeu aux élèves et à certains parents réunis fortuitement pour la circonstance, une simulation des sommes brassées par une Apee a été faite pour amener les parents à comprendre pourquoi ils doivent absolument s’impliquer et exiger des comptes rendus.

Un autre grand moment de l’activité de sensibilisation pendant cette 52ème fête nationale de la jeunesse dans le département du Koung-Khi par Zenü Network, a concerné le Forum des Jeunes du Cameroun(Fjc). Le concept du Fjc ainsi que les modalités de participation à cet événement socioculturel qui fait la promotion du multiculturalisme camerounais et dont la dixième édition est prévue pour le mois de juillet 2018 dans la ville de Garoua, leur ont été présentés. Parce que la participation au Fjc est désormais conditionnée par une certaine contribution financière, les jeunes ont été invités à en parler le plus vite possible à leurs parents. On leur a conseillé de  se montrer les plus obéissants possibles, produire de bons résultats scolaires, lesquels pourraient déterminer leurs parents à les y envoyer en guise de récompense. De même, il leur a été expliqué que des entreprises citoyennes ou encore leurs communes pourraient les prendre en charge et financer leur participation au Fjc de Garoua.

Dexter NANA

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

NOUS CONTACTER

Merci d'utiliser le formulaire ci-dessous pour nous contacter.

En cours d’envoi

©2018 Zenu Network | Zenu.org

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?